universite-bab-ezzouar-01

 

Accusés à tort, surement par jalousie, des étudiants de l’université l’USTHB ont été agressés par un Fou d’Allah en ce mois de ramadan. Le chevalier des temps modernes s’est donné les pleins pouvoirs pour juger la foi des autres et être leur bourreau.

Les évènements sont survenus lorsque Le Fou d’Allah avait jugé qu’un groupe d’étudiants, composé des deux sexes, a profané et souillé la sacralité du mois de ramadan en se rassemblant entre amis. En bon musulman, il n’a pas hésité à les injurier et à les traiter de mécréants. Et en un brave homme qu’il s’estime être, il n’a pas hésité à lever sa main sur une Femme. Ce n’est pas étonnant, puisque selon sa croyance, il est supérieur et il a le droit d’agir afin de rétablir la loi divine dont la charge lui a été confiée.

En se croyant dans une croisade contre des mécréants, Le Fou d’Allah exhiba ses aptitudes d’un probable futur djihadiste en utilisant la violence physique. Après les injures, il a agressé deux des étudiants qui essayaient de lui barrer route afin de protéger leur camarde et amie. En nostalgique, Le Fou d’Allah n’a pas cessé d’exciper son admiration au terrorisme, qui selon lui est le seul moyen de mettre fin à cette mixité qui souille la société….

Le lendemain, Le Fou d’Allah avait rassemblé son troupeau de djihadistes composé d’une vingtaine de personnes et avaient attaqué un groupe de cinq étudiants, deux filles et trois garçons. La faculté de physique avait servi d’échappatoire pour le groupe d’étudiants, qui se sont trouvés piégés à l’intérieur puisque les agents de l’Insécurité de la faculté étaient complices. Des enseignants qui ont essayé de calmer l’atmosphère ont été également traités de mécréants et d’apostats. Le Fou d’Allah n’a pas hésité à retirer son pantalon pour exposer au monde sa virilité prétendue Le groupe d’étudiants a réussi à sortir de la faculté sous les insultes et ont réussi à déposer plainte.

Cette intolérance pousse les hommes de raison à la réflexion. Ce Fou d’Allah a-t-il le droit de juger la foi des autres ? Raisonnablement non, puisqu’il ne représente aucune autorité, ni divine ni civile. Si ces jeunes ne voulaient pas faire ramadan, quel est le droit qui permet à ce Fou d’Allah d’agir contre les gens de cette manière ? Il n’a aucun droit d’agir contre les gens de cette manière et la foi et les convictions des autres ne le concernent ni de loin ni de prés. Pourquoi les agents qui devaient garantir la sécurité des étudiants ont donné raison au Fou d’Allah ? Pourquoi ils ne font pas leur travail ?

Cette agression ne doit pas passer inaperçue. Nous devons tous agir, étudiants et société civile, contre ces gens qui veulent nous imposer leur vision obscurantiste. Réclamer justice n’est pas un privilège mais un droit absolu garanti par la constitution. Si cet acte reste impuni, ça ne sera pas étonnant de voir à l’avenir d’autres cas similaires.

Manifester, organiser des rencontres, aller jusqu’au bout dans les procédures judiciaires, et bien d’autres activités représentent l’unique espoir d’une vraie justice pour pouvoir garantir Les Libertés Individuelles et La Liberté de conscience. Sans initiatives concrètes, notre société se changera en une tribu moyenâgeuse où la seule loi qui règnera sera La Violence.  

Agissons pour notre liberté…. Dites NON à l’intolérance.

 

Par : Derradj Azzedine