matoub_bejaia_596052042

 

Le 25 juin, jour pour jour, cela fait vingt ans que Lounès Matoub fut lâchement assassiné par des hordes sauvages ennemie de l’humanité.

Vingt ans après, le combat de Lounès Matoub se perpétue, sans cesse, et son lâche assassinat n’a pas diminué de son importance ou de sa considération. Le nom de Lounès Matoub retentit dans l’esprit de chaque personne qui souhaite un monde meilleur.

Matoub incarné à la fois, l’artiste rebelle et l’humaniste. Son parcoure dans la chanson engagée a redéfini les bases du militantisme dans toute l’Afrique du nord.  En effet, son cambât identitaire était sa première préoccupation, il avait consacré de nombreuses chansons à son identité Berbère Amazigh Kabyle. Il n’a pas troqué son combat identitaire pour des miettes ou pour la célébrité, et il l’a fait comprendre des ses premières chansons, sa réputation d’être un homme fidèle à ses principes et ses idées avait dépassé les frontières, au Maroc, en Tunisie et en Lybie, les militants de l’identité Amazighe connaissent tous son nom.

Matoub Lounès, avec dévotion, avait combattu pour la démocratie et la laïcité. Il s’est engagé à combattre l’injustice et l’intolérance. Son combat était à la fois contre les islamistes et leur idéologie obscurantistes et contre le pouvoir du régime totalitaire d’Alger.

L’homme qui avait combattu pour que Justice soit faite, son assassinat reste impuni et ses assassins courent librement. Aucune justice n’a jamais été rendue, car le pouvoir avait été complice de ce crime infâme.

Que les islamistes obscurantistes sachent, que le pouvoir criminel d’Alger sache que l’intimidation et la répression ne nous font pas et ne nous feront pas peur et que notre combat pour notre identité, pour la démocratie, la laïcité et les libertés continuera, tant que nous vivrons, car chacun de nous a un Matoub en lui.

Le combat continu……